Articles

Affichage des articles du avril, 2011

Des Noirs, des Arabes et du foot français. Mediapart: scoop ou coup médiatique?

Image
Il suffit d'un rien pour qu'une polémique noie les médias sous des propos aussi approximatifs que chargés d'émotions. L'article de mediapart: "Foot français: les dirigeants veulent moins de noirs et d'arabes"en a déclenché une à laquelle tout le monde se presse de réagir.

Pourtant, le problème est-il nouveau? Ou bien est-ce la manière provocante dont il est posé? Ou encore le fait que le web 2.0 permet de réagir à des choses que l'on n'a pas lues (comme par exemple l'article de Mediapart qui n'est accessible que sur abonnement) et pour lesquelles on se contente de réagir à un titre? Est-ce enfin parce qu'il s'agit de football, sport doublement populaire (comme spectacle et au plan du recrutement de ses pratiquants) et que, dès lors, tout le monde connaît ou croît connaitre ce dont il est question, que chacun et chacune se sent autoriser à "donner un avis" sans savoir ce dont il retourne?

L'article de Mediapart pose bi…

ethique de la soumission: il faut sauver Tony Chapron

Image
Au centre de la cible, Tony Chapron, arbitre international de football, comme l'atteste le badge FIFA qu'il arbore sur la poitrine.
Pour quelle raison est-il pris à parti, tantôt par les dirigeants de clubs, tantôt par les journalistes et, pourquoi est-il puni, aujourd'hui, par les autorités du football?
Il semblerait que ce ne soient pas les compétences de Tony Chapron qui soient en causes mais sa personnalité.
Ou, plus précisément, sa qualité: Chapron est un humain. Pas une machine.
Quand il arbitre, il exerce un jugement. Quand il n'arbitre pas, il est aussi en mesure d'exercer un jugement.
Il semblerait précisément que c'est cette capacité à juger, donc à interpréter une réalité en tenant compte à la fois de la loi (la règle) et d'une éthique (l'esprit) qui dérange.
Au moment où la machinisation du social et la robotisation de la surveillance dessinent les contours d'un monde aussi performant qu'inhumain, le cas Chapron est un cas d'éco…

Avec Neo le robot humanoïde, Vidéo de la conférence "Corps, humains, machines, le mélange des genres"

Image
Néo – le robot – (Nao robot pour les non francophones) était là pour la conférence Corps, humains, machines, le mélange des genres, le mardi 15 mars 2011, avec Bernard Andrieu, Stéphane Lallé et moi-même.

Il l'a suivie dans son intégralité à mes côtés. Sage comme un robot bien programmé.

Vous pouvez regarder l'intégralité de la vidéo de sa présentation, ainsi que l'intégralité de la conférence, disponible ici, sur spimotion, la télévision de l'Université Lyon1.

Pour prolonger le débat, un article d'Hubert Guillaud paru dans le Monde, du le 15 avril 2011, un mois après la conférence: "Les robots une technologie sociale?" Hubert Guillaud y développe certains des thèmes que nous avons abordés et illustre son article de plusieurs liens vers des vidéos de robots et de leur usage social.


l'iPad comme outil pour les dys? Un partenariat DMF-ERDF

Image
Les premières tablettes iPad financées par les missions handicaps de l'entreprise ERDF ont été réceptionnées par l'association DMF (Dyspraxique mais Fantastique).

Le partenariat entre l'association et l'entreprise s'est constitué en vue d'expérimenter les tablettes numériques comme outil d'adaptation pour les personnes dyspraxiques. Une trentaine de tablettes vont ainsi être prêtées par l'association à des adhérent-e-s qui pourront en explorer les potentialités au plan ergonomique mais aussi au plan des adaptations pédagogiques.

Le choix des bénéficiaires a été fait pour répondre à la question de savoir si de nouvelles perspectives d'adaptation sont envisageables à partir de l'utilisation des ces tablettes. La question de l'âge et de la situation scolaire ou professionnelle ont été des critères déterminants dans la répartition des iPads.

Un cahier des charges a été remis à chaque bénéficiaire afin d'assurer le suivi de l'expérimenta…

Gbagbo, le corps de l'ex ou l'effacement du pouvoir

Image
Il est des images qui marquent. Celles de la déchéance des élites est de celle-là.

Le corps du Roi incarne le pouvoir. Celui du président aussi.
Mais le roi a deux corps nous dit Pierre Michon (Corps du roi, Verdier, 2002) reprenant l'essai d'Ernst Kantorowicz (Les deux corps du roi. Essai sur la théologie politique au Moyen Age, Gallimard, 2000).

Lisons Michon qui semble parler de Laurent Gbagbo, mais qui pourrait tout aussi bien renvoyer à Nicolae Ceaucescu ou Saddam Hussein:
"Le roi, on le sait, a deux corps: un corps éternel, dynastique, que le texte ironise et sacre, et qu'on appelle arbitrairement Shakespeare, Joyce, Beckett, ou Bruno, Dante, Vico, Joyce, Beckett, mais qui est le même corps immortel vêtu de défroques provisoires; et il a un autre corps mortel, fonctionnel, relatif, la défroque, qui va à la charogne, qui s'appelle et s'appelle seulement Dante et porte un petit bonnet sur un nez camus, seulement Joyce et alors il a des bagues et il est myop…

enfants dyspraxiques, l'école comme handicap ?

Image
L'intégralité des conférences qui ont été accueillies dans les locaux du Conseil Général du Rhône, à Lyon, le 8 octobre 2010 dans le cadre de la 4ème journée des dys. Dyslexie, dysphasie, dyspraxie est désormais en ligne sur plusieurs sites (le site rhone.dys, le site d'1-2-3 dys, le site de l'association avenir dysphasie rhône,...).
Les vidéos ont été mises en ligne sur youtube.

J'en profite pour donner ci-dessous le lien vers les deux vidéos qui reprennent la conférence que j'ai donnée. J'y interprète les effets du fonctionnement ordinaire de l'école (qu'il s'agisse du premier ou du second degré) sur les enfants atteints de dyspraxie. L'hypothèse que je développe, c'est que ce fonctionnement ordinaire de l'école produit du handicap (hypothèse que j'avais déjà commencé à formuler dans l'ouvrage collectif L'éternel singulier - Questions autour du handicap)
Je formule également quelques chantiers à ouvrir en son sein si l'…

printemps de la jupe les lycéens lyonnais entrent en scène

Image
Cette année, Lyon accueille pour la seconde année le Printemps de la jupe et du Respect. Cet événement créé à Rennes en 2006 par l'association Liberté couleur est en effet relayé par l'association lyonnaise ALS.

En premier lieu, l'événement fait de la jupe un analyseur des relations entre les femmes et les hommes mais aussi des relations entre les filles comme entre les garçons (que disent les filles sur les autres filles, que disent les garçons entre eux sur les filles qui portent des jupes...). Ce qui se joue, à travers la jupe, c'est la question du jugement de valeur porté sur les femmes qui est, le plus souvent, un jugement aussi spontané que sévère.
Or, ce jugement prétend se constituer sur le principe du respect. Une femme respectable serait une femme dont les tenues effaceraient la portée érotique du corps. Dit autrement, pour qu'une femme soit respectée, il faudrait qu'elle s'applique à ne pas susciter le désir chez autrui... Tâche difficile quand on…

la femme et le territoire: réflexions autour d'un lynchage

Image
Le lynchage est une pratique consistant à tuer collectivement et sans procès une personne ou, à défaut, à la soumettre à de graves violences. Le lynchage des Noirs aux Etats-Unis, notamment sous l'action du Ku-Klux-Klan est tristement célèbre. Cette pratique pouvait se tourner vers d'autres victimes, comme les homosexuels par exemple ou les criminels... (voir de Joël Michel, Le lynchage aux Etats-Unis, La Table ronde)
Regarder les Etats-Unis et sa culture du lynchage à l'égard de l'Autre, c'est pourtant se mettre à distance de notre propre fonctionnement, le fonctionnement humain et sa potentialité criminelle. En dehors des conflits armés (qui peuvent bien évidemment posséder leur lot de passages à tabac et d'exécutions sommaires), le lynchage constitue en effet une manifestation collective, parfois spontanée, qui possède une caractéristique abominable: la certitude qu'a le groupe qui le commet d'être dans son bon droit. Ainsi en est-il de pratiques en…